Poésie : prises alternatives

Un journal de travail, par Samuel Rochery

jeudi 24 août 2017

En préparation



Mise à jour des infos chez le diffuseur, concernant mon prochain livre, Label Ventriloquie, avec la 4e de couve : où je me rends compte à quel point ce livre va rendre indifférent, au mieux perplexe, à peu près tous les poètes, lecteurs de poésie, et critiques français contemporains que je "connais" - c'est magnifique ! Et ce sera édité par Le Quartanier, bien sûr ! La couleur de la couve s'inspire de celle d'une casquette que j'ai portée tout l'été, aux couleurs d'une équipe de NFL, les Miami Dolphins (je suis fan du wide receiver Jarvis Landry). Mais en termes de critique poétique-poétique de françoise poésie, on peut dire que ce bleu turquoise souligne la nature de l'Ouvert dans l'espacement indicible de nos présences communes dans la vie du poème comme agencement répétitif de mer et de sable parce que la poésie c'est la vie et c'est la mort, etc, etc, et surtout : solennelisons nos émotions. Option 2 : c'est juste une couleur qui pète. J'aime bien cette option 2. Label Ventriloquie sera mon quatrième livre au Quartanier ! NB : ce livre ne parle pas de football américain.