Poésie : prises alternatives

Un journal de travail, par Samuel Rochery

mercredi 8 novembre 2017

Poète engagé


Je m'équipe ! Tai-Jitsu + Close Combat, à l’Ecole Militaire. Je dois être le premier poète, enseignant en philosophie de surcroît (pour ne rien lâcher), qu’ils voient passer sous le porche ultra-surveillé. J’ai profité de ce statut spécial pour proposer au Colonel d’ouvrir une section poésie dans la caserne. Le but, bien sûr : faire prendre conscience aux poètes professionnels intéressés, tant "engagés" que réservistes dans le milieu de la poésie contemporaine, qu’il existe de vrais métiers dans la vie (comme poète incognito, par exemple). Venez nombreux, la fleur au fusil.