Poésie : prises alternatives

Un journal de travail, par Samuel Rochery

mardi 9 janvier 2018

Poèmes Stars 80



Quelques tubes français des années 80 traduits en poèmes courts. La lectrice est une voix d'ordinateur qui s'appelle Audrey. C'est une magnifique interprète.

Un "single" (Face A et B) sur bandcamp :




LES DEMONS DE MINUIT

je suis un fantôme
je m’entraîne à vous éclairer
je veux un disque de poésie dansante sur talons-aiguilles,
à midi comme à minuit, je suis un démon,
je suis un fantôme, je m’entraîne à vous éclairer,
je ne veux pas dormir,
je m’entraîne à faire tomber la nuit dans vos coeurs
jusqu’à ce que plus rien ne se déhanche,
aimez vos insomnies
comme la funky music et les cigarettes,
et mettez donc vos poèmes sur le trottoir.


ON VA S'AIMER

on va s’aimer,
sous une étoile ou sur un oreiller,
dans la miche de pain
ou dans un vieux merdier
on va rêver à d’autres blousons
on va quitter ces fourrures de bison
on va s’aimer, dans la miche de pain,
ou dans un vieux merdier,
on va s’aimer à faire péter la syntaxe
au fond de nos prisons,
prenons l’avion
prenons les banquises
prenons toutes ces bêtises,
on va s’aimer, toi aussi tu peux le dire.


Un 3e titre sur soundcloud :





VOYAGE, VOYAGE

(Chantage, chantage, dans l'espace des Inuits de l'amour)

Dans ma voiture il y a
un vieux volant
des idées fatales
dans mon moteur
une Amazonie et des eaux sacrées
des nuages et des maracas
c'est inouï comme ça capitalise
non loin des dunes du Sahara
dans l'espace des Inuits de l'amour
ton coeur bombarde son Gange
on n'en revient toujours pas.